Tout savoir sur la culotte menstruelle

Culotte menstruelle

Depuis quelques années, la cup et les serviettes réutilisables se sont imposées sur le marché des protections hygiéniques, offrant des solutions alternatives aux tampons et serviettes jetables. La culotte menstruelle ou « culotte de règles », quant à elle, a été longtemps décriée en raison de son inconfort. Mais les progrès et innovations la concernant ont été fulgurants ces dernières années, au point d’en faire la protection alternative la plus plébiscitée. Décryptage.

Petite histoire des protections hygiéniques

Au cours de sa vie, une femme va utiliser plus de 11 000 protections hygiéniques. Si au début du XXe siècle, les femmes utilisaient des bandes de tissu attachées au corset, nos mères ont salué l’arrivée des protections jetables dans les années 60, même si elles étaient relativement épaisses et peu pratiques.

Ce n’est que dans les années 80 que les serviettes hygiéniques se sont amincies. Quant aux tampons, de plus en plus de jeunes femmes les rejettent à cause de leurs matières toxiques en contact direct avec les muqueuses. Elles craignent le syndrome du choc toxique. Toutes ces polémiques ont au moins un point positif : faire parler du cycle menstruel de la femme qui ne doit en aucun cas être un tabou !

Pourquoi utiliser une culotte menstruelle ?

Après le tampon bio qui n’est pas forcément plus sain même s’il est plus écologique, les femmes ont redécouvert la coupe menstruelle, les serviettes hygiéniques lavables et surtout, la culotte menstruelle.

Ce sous-vêtement imperméable, ultra-absorbant et anti-odeurs révolutionne la vie de nombreuses femmes qui ne savaient plus comment appréhender cette période de leur vie. Différentes marques françaises et internationales s’investissent pour proposer un produit innovant, confortable, discret et écologique.

Quelques raisons de se convertir à la culotte menstruelle

Éviter certains désagréments

Il peut arriver de subir un déséquilibre du PH de la flore vaginale, ce qui peut entraîner démangeaisons, sécheresse et autres infections. Une culotte menstruelle est fabriquée avec des produits naturels qui empêchent tous ces désagréments.

En remplacement d’une cup

Si vous avez subi quelques mésaventures avec votre cup, n’hésitez pas à adopter la culotte menstruelle. Chaque femme est différente et pourra opter pour l’une ou l’autre de ces solutions en fonction de la manière dont elle la supporte. Autrefois la culotte menstruelle n’était conseillée que pour les règles abondantes, mais c’est de moins en moins vrai aujourd’hui en raison des progrès qui ont été faits. Ainsi les culottes menstruelles peuvent être très absorbantes.

De plus, changer sa cup dans un environnement peu hygiénique n’est pas conseillé, et enfin n’oubliez pas que la coupe menstruelle ne permet pas de lutter contre syndrome du choc toxique, contrairement à de nombreuses idées reçues !

Plus pratique qu’une serviette hygiénique lavable

La serviette lavable tient avec des pressions. Elle existe en différentes tailles avec plusieurs capacités d’absorption (flux léger à abondant). Le point négatif est qu’elle est généralement un peu plus épaisse qu’une serviette jetable, et donc pas totalement invisible… ni confortable !

La culotte menstruelle est écologique

Ce n’est en général pas la principale raison poussant à porter une culotte menstruelle mais quand on y pense, cela réduit considérablement le nombre de déchets produits chaque année par rapport aux moyens de protection périodique jetables.

Comment choisir sa culotte menstruelle ?

La culotte de règles est renforcée au niveau de l’emplacement des pertes menstruelles afin de les absorber. Suivant les modèles, le renfort remonte jusqu’en haut des fesses. Il apporte une sensation de sécurité en particulier la nuit lorsque l’on bouge dans son lit.

Lavable, elle est composée de différentes couches de coton et d’autres tissus, mais aussi de bambou, de fibre d’eucalyptus… pour leurs propriétés absorbantes et anti-odeur, en fonction des marques. Les culottes sont de plus en plus esthétiques avec parfois de la dentelle. Inutile de changer vos habitudes puisque vous pourrez maintenant trouver des shortys, des culottes à taille haute, des tangas… Pour votre premier modèle, privilégiez cependant une culotte à la forme standard et assez large pour mieux vous sentir protégée.

Comment utiliser les culottes menstruelles ?

La grande majorité des fabricants indiquent que vous pouvez garder la culotte menstruelle pendant 12h. Mais suite à nos tests, nous pensons qu’une moyenne de 10h est plus raisonnable. Et ce n’est qu’une moyenne, puisque cela dépendra aussi et surtout de l’abondance de vos règles.

La culotte peut absorber beaucoup de sang, mais c’est donc bien à vous de calculer combien de temps vous pouvez la garder avant d’éventuelles fuites. Vous l’aurez compris, mieux vaut réaliser votre premier essai un jour où vous restez tranquillement chez vous à la maison !

En ce qui concerne le lavage, vous devez la rincer à l’eau froide afin de la faire « dégorger » en quelque sorte. Ensuite, effectuez un lavage à la main avec un savon au PH neutre et avec le moins de parfum possible ou un lavage en machine à 30°. Seulement on ne fait pas de machines tous les jours surtout pour une culotte. Alors en fonction du nombre que vous possédez, vous pouvez faire un roulement en les lavant manuellement puis refaire un lavage global en machine à la fin de votre cycle.

Combien coûte une culotte ?

De nombreuses marques françaises se positionnent sur le marché des culottes menstruelles.

En moyenne, vous trouverez les marques françaises Rejeanne, Elia Lingerie et Lily Basic entre 35 et 39 €. Les Petites Culottées, avec de la dentelle de Noyon-Calais constituent un produit haut de gamme à 47€. Modibodi offreune bonne qualité à un prix attractif de 26,50 €, mais contrairement aux marques citées précédemment la fabrication est chinoise. Les culottes de Smoon, quant à elles, sont fabriquées en Tunisie et vendues au prix de 35€.

Au départ, l’investissement peut paraître conséquent, mais vous pourrez garder vos culottes pendant de nombreuses années. Par rapport au prix des protections périodiques jetables en tout cas, le calcul est vite fait et l’économise réalisée conséquente.

» Voir le prix des culottes menstruelles les plus vendues en temps réel

Halte aux idées reçues !

  • Le lavage à la main n’est pas fun mais ce n’est pas la fin du monde non plus et puis… c’est votre sang !
  • Non on ne retourne pas en arrière, ce n’est pas « vintage » mais au contraire très novateur.
  • On peut vraiment garder la culotte sans odeur ? Et oui le bambou est un puissant neutralisant d’odeurs.
  • Une sensation d’avoir une couche pour bébé sur les fesses ? Certes il y a 3 couches de tissus mais ils sont ultra-fins et absorbants, donc la comparaison est un peu hâtive.
  • Vous craignez les fuites ? Rassurez-vous : à moins de garder la culotte bien trop longtemps le sang ne traverse pas le tissu. Il ne « remplit » par la culotte mais y est absorbé.
  • Et la discrétion ? Aucun problème même avec une robe ou un pantalon moulant. Impossible de deviner que vous portez une culotte menstruelle.
Publié le