Infographie : tampon Vs coupe menstruelle

Voici une infographie de SmartPlanete qui illustre bien les avantages de la coupe menstruelle face aux tampons. Plus économique et écologique que l’historique tampon, la coupe menstruelle a de plus en plus d’adeptes, on vous explique pourquoi.

Infographie sur les avantages et inconvénients de la coupe menstruelle

avantages inconvénients coupe menstruelle infographie

Un avantage économique

Gérer le flux menstruel à l’aide des tampons hygiéniques coûte environ 200€ / an, soit 1000€ en 5 ans. Une coupe menstruelle quant à elle coûte en moyenne 15€ (les prix varient selon les marques et les modèles). Elle est valable 10 ans, mais nous vous recommandons de la changer au bout de 5 ans, ce qui revient à 3€ / an. La coupe menstruelle est donc 99,70% moins chère que les tampons !

Un avantage écologique

C’est indéniable, les générations actuelles sont (enfin) plus sensibles à la cause écologique, conscient du risque que court notre planète. A ce niveau, on peut dire que les coupes menstruelles s’inscrivent parfaitement dans la mouvance zéro déchet. L’infographie ci-dessus rappelle qu’une femme utilise en moyenne 10 000 tampons hygiéniques dans sa vie, lesquels mettront 500 ans à se dégrader (les tampons ne sont pas recyclables).

A contrario, une femme préférant les coupes menstruelles aux tampons en utilisera en moyenne 5 dans sa vie, lesquels sont entièrement recyclables.

Cette infographie nous précise un autre point important trop souvent oublié, en traitant des marques de tampons revendiquant une composition 100% coton. Et pour cause : le coton est la plante la plus gourmande en eau (entre 7 000 et 29 000 litres pour la production d’un kilo de coton). Cette même production nécessite à elle seule 25% des pesticides utilisés sur la planète !

coupe menstruelle écologique

Un avantage pour la santé

Le reportage « Tampon, notre ennemi intime » a levé le voile sur la composition chimique des tampons hygiéniques, lesquels sont directement en contact avec les muqueuses vaginales, une zone sensible, raison pour laquelle ils sont d’autant plus dangereux pour la santé.

L’infographie nous rappelle que les tampons sont composés de produits chimiques tels que de la dioxine, de l’aluminium, des additifs de parfum irritants, du polyacrylate de sodium, de l’alcool, des hydrocarbures, des pesticides…

Et ces produits chimiques ne sont pas anodins, Greenpeace affirme par exemple que la dioxine est « l’une des substances synthétiques la plus toxique jamais étudiée« . Rien que ça !

De plus, le fort pouvoir absorbant du tampon peut être la cause de la sécheresse vaginale.

Une erreur courante dans cette infographie

Seul bémol présent dans cette infographie : le risque de contracter un syndrome du choc toxique est le même que l’on utilise des tampons hygiéniques ou une coupe menstruelle. De nombreuses personnes ne le savent pas et pensent à tort s’en prémunir en passant aux coupes menstruelles.

Car on ne le dira jamais assez : ce n’est pas la composition chimique des tampons qui est à l’origine du choc toxique, mais la stagnation du sang à l’intérieur du vagin.

Publié le